La QVT des salariés

Mais qu’est-ce qu’un salarié ?

Salarié(e), adjectif et nom : « Personne qui perçoit un salaire dans le cadre d’un contrat de travail. »

Néanmoins, ne se résume-t-il qu’à cela ?

En premier lieu, selon une étude publiée par BVA-BPI Group, en France, seulement 15% des salariés interrogés constatent une implication de leur entreprise pour améliorer leur QVT (qualité de vie au travail) et 38% des salariés souffrent de stress. L’une des premières causes de ce stress est notamment due à la pression psychologique liée à l’obsession des résultats.

De plus, il faut ajouter à cela, que le coût de l’absentéisme est évalué à 107 milliards d’euros par an, en France.

Pourtant, il paraît évident qu’un salarié heureux est un salarié plus productif ce qui, par extension profite à l’entreprise.

Désormais, la rémunération ne suffit plus pour attirer des nouveaux talents : un environnement de travail favorable devient nécessaire. D’autant plus que 90% des salariés sont convaincus qu’une démarche QVT contribue à la motivation.

Par ailleurs, selon le baromètre Malakoff Médéric les maux les plus fréquents des salariés sont :

  • La difficulté à concilier vie professionnelle et vie personnelle
  • La pression psychologique
  • Le manque de reconnaissance hiérarchique
  • Le manque d’autonomie
  • La diminution de l’engagement au travail

La QVT des salariés menacée ?

De toute évidence, entre l’explosion des cas de burn-out, bore-out, brown-out (syndrome de la perte de sens), fatigues chroniques, du taux d’absentéisme et des maux plus courants, la qualité de vie au travail des salariés se place au cœur des préoccupations.

Alors que désirent-ils pour améliorer leur QVT ?

Il est vrai qu’il existe une multitude de solutions plus ou moins conséquentes à mettre en place mais, on retrouve surtout :

  • L’aménagement du travail (partir plus tôt, télétravailler)
  • Des accessoires de bureau adaptés (ergonomie du siège, bruit, éclairage)
  • Des services pour faire du sport
  • Des actions en faveur de l’amélioration de leur santé
  • La valorisation (déléguer, faire confiance)
  • La reconnaissance (dire merci, bonjour, féliciter mais aussi respecter le collaborateur en tant que professionnel)
  • Un bon CE (Comité d’Entreprise, qui met en place des structures pour faciliter la transition professionnelle/personnelle comme une crèche d’entreprise par exemple)

Finalement, se préoccuper du bien-être de ses salariés devient une nécessité. Par des moyens et des solutions adaptés d’une part à la taille de l’entreprise mais aussi aux besoins des collaborateurs.

Enfin, le montant du marché mondial du bien-être en entreprise s’élève à 25 milliards de dollars, selon HappyTech et 63% des « tops employeurs » ont un programme QVT. Il est question de placer le salarié au cœur de l’entreprise et de le reconnaître à sa juste valeur.

Et vous qu’attendez-vous pour motiver vos salariés ?

N’hésitez plus, XXL HAPPYNESS s’occupe de tout et vous accompagne dans votre démarche QVT à Bordeaux et en Gironde.

Votre Agitateur de bien-être !